Comédie musicale : « Résiste »

Publié le par M. G.

Comédie musicale : « Résiste »Comédie musicale : « Résiste »

« Résiste » une comédie musicale très appréciée au « zénith » de Pau en novembre. Une création de la blonde France GALL, ancienne égérie de Gainsbarre,  inspirée par l’univers musical illimité de Michel BERGER, artiste de grand talent aujourd’hui… absent.

Il est 20h15 passé et le spectacle s’éveille avec un film sur grand écran dans lequel France GALL (Moon, dans la fiction) évoque le passé auprès de sa petite-fille. Et oui, le temps a passé et notre petite « poupée de cire, poupée de son », elle aussi, a avancé en âge. On devine très vite que ce duo amusant  composera le fil rouge de cette comédie. Puis, le film s’arrête… et laisse place aux décors majestueux, dantesques dressés successivement  sur scène. On ne sait plus si les personnages sont vrais ou virtuels. Nos yeux sont désorientés.  Et enfin, ça y est, ça commence, nous sommes dans …un bar - boite de nuit dans lequel va se dérouler l’histoire. Je suis ébahi devant l’énergie que déploient, tour à tour, les danseurs, sur la piste, scotché devant la chorégraphie étudiée au millimètre, admiratif devant les costumes si stylés ou encore éberlué par le son produit dans la salle en portant  tous les tubes  que le public attendait.
 
Au final, nous avons passé un moment intense, survolté, sur vitaminé, surdimensionné à l’instar du spectacle proposé. Un concentré  d’optimisme nous explose à la figure et nous rassure en ces temps difficiles. Bravo les artistes ! Votre pari est réussi. Un gros boulot derrière tout ça, forcément, mais qu’est ce que c’est bien ! 
Quelques unes des chansons entendues dans la comédie musicale :
« Musique », « Débranche », « La chanson de Maggie », « Ella, elle l’a  », « La groupie du pianiste », « Il jouait du piano debout », « Si maman si », « Babacar »,          «  Comment lui dire »  ….
 
 
 
Paroles de la chanson–titre « Résiste » :
 
« Si on t'organise une vie bien dirigée 
Où tu t'oublieras vite, 
Si on te fait danser sur une musique sans âme 

Comme un amour qu'on quitte, 
Si tu réalises que la vie n'est pas là, 
Que le matin tu te lèves 
Sans savoir où tu vas, 

Résiste, 
Prouve que tu existes,
Cherche ton bonheur partout, va, 
Refuse ce monde égoïste. 
Résiste, 
Suis ton cœur qui insiste. 
Ce monde n'est pas le tien, viens, 
Bats-toi, signe et persiste, 
Résiste. »

 

Publié dans quotidiens

Commenter cet article