Regards philosophiques (164)

Publié le par G-L. P. / J. C.

Thème :

« Proverbes et dictons :

une philosophie populaire ? »

6

Débat :

Le poème de Florence :

Proverbes et dictons, une philosophie populaire ?

Le jour de la sainte Gudule,

Le jour croit, mais le froid ne recule

Alors pour la sainte Eulalie

Je suis resté dans mon lit

 

C’est le dicton du jour

Bien mieux qu’un long discours

Il me dicte ma conduite

Et j’en suis fort instruite

 

Pierre qui roule n’amasse pas mousse

Du coup je me trémousse

Le mieux est l’ennemi du bien

Ca tombe bien, je m’abstiens

 

En avril je me découvre, fil à fil

Et en mai je fume le calumet

En juin reniflez du groin

Et en juillet ramassez les billets

 

L’argent ne fait pas le bonheur

Est un proverbe de racketeur

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

Est un proverbe d’aristo

 

Heureux l’étudiant qui tel la rivière

Peut suivre son cours dans son lit

Comme un roi sur sa civière

C’est vraiment très impoli !

 

Pierre qui roule, n’amasse pas mousse

Alors moi je dis pousse !

Je ne suis pas une cruche

Et pour éviter les embuches

J’évite le pied du mur

Là où le maçon est sûr

 

Car comme dirais le philosophe

C’est à la Saint Christophe

Qu’arrivent les catastrophes

(A SUIVRE)

Extraits de restitution d'un débat du café-philo

http://cafes-philo.org/

avec lequel je garde un lien privilégié

en tant qu'un des artisans de sa création.

 

Publié dans culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mg 31/05/2014 08:21

du bonheur ; ce poème ouvre le champ de l'intelligence.