Regards philosophiques (168)

Publié le par G-L. P. / J. C.

Thème :

« Que mettons-nous dans le mot « valeur » ? »

3

Débat :

► Je crois que ce thème a un rapport avec ce qu’on appelle, en philosophie, l’axiologie, c’est-à-dire l’étude, l’analyse, la science des valeurs morales, théorie et hiérarchie des valeurs. L’axiologie pose la question : Qu’est-ce qu’une valeur ? Quelle importance ont les valeurs pour les hommes, pour la société, pour la culture ?

Les valeurs sont essentiellement humaines ; les animaux n’ont pas de valeur. Les hommes primitifs avaient peu de valeurs ; leur but principal était alors de survivre ! Donc, cela commence avec les différentes sociétés, des sociétés d’esclavagisme avec leurs valeurs particulières, où l’on considérait comme une richesse la valeur qu’on pouvait tirer des esclaves. Au Moyen Âge occidental, la valeur principale était la religion ; le pire péché, c’était l’athéisme, crime passible des pires tortures. Puis sont venues les philosophes des Lumières, avec « la raison » comme valeur, puis nos valeurs républicaines : Liberté, Egalité, Fraternité.

Dans chacune des évolutions des valeurs, il y a bien sûr des choses absolues, dont le respect de la vie humaine, parce que tout ce qui bouge veut vivre, et ceci pas seulement pour les hommes, pas comme valeur, mais comme attitude, ce qui nous rapproche d’une autre valeur, l’environnement, l’écologie.

La considération subjective des valeurs nous montre que les valeurs sont déjà des valeurs relativement à soi-même ; ce que chacun évalue, juge, comme étant une valeur. Mais il y a aussi une considération idéaliste, qui va faire que des valeurs sont considérées comme sacrées. Il y a d’autres approches plus matérialistes, plus rationalistes, qui nous disent que les valeurs ont une réalité liée à une société qui a tout de même une route à tracer, un chemin pour tous et pour chacun, ceci à partir de valeurs préétablies.

Le commandant Cousteau disait [en reprenant une  citation d’Oscar Wilde] : «  Dans les sociétés néolibérales tout a un prix, rien n’a de valeur. »* Cela ne vise pas que l’aspect mercantile, mais l’absence de valeur morale, parce qu’on apprécie davantage celui qui est riche. Les idées de solidarité, de fraternité, sont un peu loin de cette société, où c’est le prix qui compte, pas les valeurs.

* [citation non vérifiée, non garantie]

► Nous avons évoqué les valeurs partielles, propres à des groupes ; si vous écoutez les commentaires sur le football, les entraîneurs après un match, perdu ou gagné, affichent tous les mêmes valeurs : « Nous avons fait preuve de solidarité, d’agressivité, d’âpreté sur l’homme… ».

Dans un autre domaine, un récent documentaire* nous montrait la police militaire nazie, les Einsatzgruppen [= « groupes d’intervention »], « commandos de la mort » qui se réclamaient de leurs valeurs qui étaient : il faut montrer qu’on est un homme, qu’on sait obéir, qu’on sait se mettre au service d’une cause supérieure. Qui croyez-vous qu’on mettait à la tête de ces bataillons d’exterminateurs ? Des fins lettrés, des docteurs en droit, etc., la fine fleur de la nation, parce que ceux-là possédaient la rhétorique pour convaincre que c’était  défendre les valeurs.

*[Il s’agite du documentaire Einsatzgruppen, les commandos de la mort réalisé en 2009 par Michaël Prazan et rediffusé sur France 2 le 7 janvier 2014.]

Revenant sur une possible valeur universelle, il y en a une, toute aussi célèbre que « tu ne tueras point », c’est l’interdit de l’inceste, ceci au départ parce que les rivalités au sein d’une même tribu étaient néfastes ; cela a amené l’exogamie.

► Au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, les hommes se sont aperçus que la solidarité et la santé étaient de grandes valeurs ; ils ont alors fait la Sécurité Sociale, une grande valeur de partage qui s’accompagnait d’autres valeurs de la dignité de l’homme.

Acrostiche de Michelle :

Valeureux sont ces soldats

Aux armes, Citoyens

Liberté, Egalité, Fraternité

Eternel sera mon amour

Urgent, notre vie en dépend

Remercier Dieu qui veille sur le monde.

(A SUIVRE)

Extraits de restitution d'un débat du café-philo

http://cafes-philo.org/

avec lequel je garde un lien privilégié

en tant qu'un des artisans de sa création.

 

Publié dans culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article