Film : « SAMBA »

Publié le par M. G.

« SAMBA »
d’Olivier NAKACHE et Eric TOLEDANO, avec Charlotte GAINSBOURG, Omar SY, Izia HIGELIN, Tahar RAHIM, Hélène VINCENT.


LE SUJET
SAMBA est le prénom du personnage joué par Omar SY, le célèbre comédien d’ « Intouchables », le film à succès planétaire.
SAMBA est sans papiers, Sénégalais en France depuis 10 ans, et trouve des boulots à la sauvette tout en se cachant pour ne pas être renvoyé au pays.
Le sujet est grave et politiquement marqué.
On vit au rythme de SAMBA, on tombe amoureux, comme lui, de ses conquêtes, on se fait les mêmes amis que lui, on va au bureau officiel des « sans papiers » pour régulariser une situation qui ne peut pas l’être, avec d’un côté, le poids de l’administratif et de l’autre, le poids de l’Humain.
A cette frontière, zone de non droit,  nous découvrons le personnage incarné par Charlotte Gainsbourg, la fille du défunt Serge,  tout en petites touches, fragile, cadre supérieure sortant d’un burn out. Convalescente, elle tente de se reconstruire (Dieu si ça n’est pas une mince affaire) par le bénévolat, dans une association d’aide.
Chacun des 2 personnages cherche à sortir de son impasse… jusqu’au jour où leurs destins se croisent.


 J’AI AIMÉ
 BULLE DE BONHEUR : J’ai aimé la scène où un groupe d’amis danse sur du Bob Marley, façon de respirer au milieu d’une atmosphère étouffante et « toxique ».
EUPHORISANTE :  J’ai aimé la scène des laveurs de carreaux où un pool entier de secrétaires assiste au spectacle de danse brésilienne improvisé par le camarade de SAMBA, joué par Tahar Rahim (« Grand central »).
PARADOXE ! J’ai aimé la scène où Izia Higelin, la fille du grand Jacques,  saute amoureusement, littéralement, sur son faux ami brésilien, alors que quelques jours plutôt elle conseillait à son amie débutante de garder ses distances avec les « sans papiers ».


BREF
 Bref, il y a toute une somme de scènes que le public retiendra, selon ses goûts,  car elles font mouche. Du bonheur !  

 

Publié dans quotidiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article