Les trois coups... (4)

Publié le par M. G.

 

La saynète

La saynète est… sans les cacahuètes… un « apéritif culturel » de la soirée théâtrale qu’offrent Les Exquis Mots ; « il ne faut pas en abuser », disent les recommandations du Ministère de la Santé, donc la troupe considère qu’une légère mise en bouche est nécessaire, avant de se laisser glisser… comme à Hautacam…  vers le plat de résistance.
Généralement, 2, et parfois 3 personnes, soit une « troupette », une « troupinette » ou encore une « compagniette », présentent un sketch, tout près des spectateurs, à la jolie et gaie manière du café-théâtre.
Lhistoriette a un rapport, avec la comédie, de près… ou de loin ;
les acteurs de  cette piécette sont chargés de
•    « chauffer » les spectateurs,
•    les faire patienter en les divertissant,
d’où la difficulté pour nos comédiens qui sont en première ligne, de livrer bataille avant même que celle-ci ne soit commencée ; c’est la guerre froide. Imaginez des éclaireurs, des sentinelles ou des gardes, au combat, à la manière des kamikazes ou des piliers de rugby ; ils méritent tout notre respect et notre admiration. Ces « doux dingues » généralement ne jouent pas dans la pièce qui suit… sauf exception; c’est donc une manière pour eux de s’entrainer, malgré tout, en attendant de s’exposer d’avantage, sur une durée plus longue dans l’espace-temps.
 

 

Publié dans théâtraux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article