Livre : " SOUMISSION" de Houellebecq

Publié le par D. P.

Livre :  " SOUMISSION" de Houellebecq

Et alors au fait ... que penser du roman d'anticipation (car c'en est un)
                                            " SOUMISSION" de Houellebecq ?


Et bien, je ne sais pas, vraiment pas... sauf qu'au lieu de parler dans le vide c'est mieux de le lire pour tenter de se faire une idée.
Car ça se lit, il y a de l'imagination, de l'humour, du 17ème degré (ou pas ? ... je ne sais pas) et le héros, préférons antihéros, un prof de Lettres désabusé (il y en a ) se laissera mener petit à petit sur une pente qu'il n'apprécie même pas. Juste, platement, sans ressort, il se soumettra, même s'il est loin d'être le premier, un mouton de Panurge mou, sans vigueur, sans idéaux...

Questions :
- L'Islam est-il soluble dans nos démocraties ?
- Peut-il être compatible avec les valeurs de la République, de la Démocratie ?
Là est le fond du bouquin.
Houellebecq, préférons dire " son personnage", car rien ne dit que le narrateur se confond avec son personnage, nous parle d'une implosion sans soubresauts, acceptée globalement, comme un mauvais rêve qui avance, mais calmement, sans drames. Pour que le FN ne soit pas élu, les politiques centristes, socialistes... etc.  préfèreront soutenir le candidat d'un Islam Modéré et ainsi le pays se retrouve-t-il avec un Président de la République musulman. Rions : Bayrou acceptera d'en être le Premier Ministre ! Avec les fonds des riches émirats, le pays sera plus riche et bien sûr, la mainmise sera insidieuse, sans gros heurts (les discours sont feutrés et rassurants) mais ça se fera assez rapidement. Le prof ne se rebellera pas : mis à pied, on lui versera une indemnité bien plus importante que sa paye d'enseignant, alors, ça baigne, il acceptera, il se soumettra, comme ses collègues qu'il n'aimait pas et qui ont accepté avant lui .S'il revient ensuite dans une Sorbonne islamisée, on le couvrira de compliments sur sa valeur, son importance, et on le paiera encore plus grassement. Il suivra. Et puis, avoir trois épouses, ça a tout de même des avantages pour un mec, constate-t-il (humour).
On pense à « Rhinocéros » de Ionesco... ils y vont, ils y vont tous.
Mais ce roman est une fable, une fable moraliste, mais qui ne me dit pas où est le bien et où est le mal... ce serait trop simple de le savoir, même dans la vie ! Cette fable nous fait nous poser des questions, nous inquiète, nous fait rire aussi, remue nos neurones, nous étonne, nous surprend, nous scandalise, nous déboussole... à en devenir obsédante... et c'est tout de même ce qu'on attend d'un romancier.
J'ai lu des critiques très dures sur cette œuvre, des rejets catégoriques et épidermiques, j'ai vu Houellebecq perdu ne sachant quoi répondre " heu heu ! Je ne sais pas, c'est un roman, c'est juste une éventualité, heu heu ! ", puis il a préféré se taire après le massacre de son meilleur ami au journal de Charlie hebdo. Ces critiques violentes, je ne les ai pas toutes comprises, ou alors je suis très bête, c'est dans le domaine du possible... tout comme ce que décrit Houellebecq, éventuellement possible. Enfin, rien ne dit que l'auteur adhère à ce qui arrive à son personnage, on confond trop souvent le narrateur et ses héros. Donc je ne m'avancerai pas sur ce point puisque Houellebecq lui-même n'en sait rien ! Il l'a dit.
D'autres auteurs savent nous parler brillamment de long en large de ce qu'ils ont écrit, pas lui. Comme Tabarly ne savait pas parler de son bateau et de ses courses. En était-il un mauvais marin ?
Alors bouquin raciste ou le contraire? Antidémocratique ou le contraire ?
Mystère et boule de gomme. Si vous en avez l'occasion lisez-le et dites-moi, because je suis un peu perdue, même si j'ose avancer que je ne déteste pas Houellebecq, assez touchant et si perdu lui-même.
Le titre SOUMISSION me semble bien marquer une critique de la part de l'auteur. Serons-nous des moutons ?
Je crois que c'est l'avenir, le vrai, ce qui nous attend, qui nous dira si ce bouquin était fou ou pas.
" En fait ce qui est dramatique dans ce roman c'est qu'il nous place devant un choix terrifiant voire impossible : Le FN ou un Parti islamique ! ... impasse assuré."

 

Publié dans culturels

Commenter cet article