Roman : La mystérieuse robe blanche (43)

Publié le par M. P.

Roman :
               La mystérieuse robe blanche
                                         

                                            Martine POUTOU

43

Les jours filaient et les vacances de Noël avaient passé si vite !
Cela n’empêcha pas Tédéric et Gaspard de faire plus ample connaissance.
Ils avaient tout de suite sympathisé, regrettant presque que tant de kilomètres les séparent.
Quant à Dorian, il avait succombé au charme des Pyrénées et de ses lieux champêtres. La montagne le laissait chaque fois subjugué.
Sur la route qui mène au pont d’Espagne, la cascade du Ceriset l’avait émerveillé. Il était resté là, pantois, face à ce gigantesque déferlement des eaux d’un blanc spumeux qui arrosait les randonneurs passant trop près.
Lorsqu’il se remémorait ce temps joyeux, ses pensées s’envolaient au milieu des fougères, sur les chemins escarpés envahis de broussailles. L’odeur sublissime des sous-bois, sous un arboretum de conifères, revenait à sa mémoire, lui rappelant la candeur de sa tendre enfance.
Il revoyait cette lueur confuse serpentant dans le ciel neigeux, accrochée à la forêt mystérieuse et magique.
Sur les chemins muletiers, il avait pavoisé, dévalant les pentes de ces cocons verdurés aux couleurs d’anis et de menthe mêlés.
A la souvenance de cette splendeur paysagère, fertile à l’excès, il se demandait souvent si ce n’était pas là que sa vie l’attendait.

Je voyage
- Ce voyage dans les limites
De vos regrets, de vos remords
Est-ce un refuge est-ce une fuite

Ou bien une aventure encore ?
- Sur l´eau calme de mon âge
Où l´orage ne tonne plus
De mirages en mirages
Vers mes plages de temps perdu
Je voyage …

Charles Aznavour


 

(FIN)

 

Publié dans culturels

Commenter cet article