Poème : Bon anniversaire

Publié le par M. A. / M. G.

 

BON ANNIVERSAIRE 

Aucune nouvelle de toi. 
Le silence est un message en soi. 
Mais lequel ? 
Pour moi, c'est le désarroi, 
Ne me procure aucune joie. 
D'abord prince ensuite roi. 
Silence faisant la loi, 
J'ai perdu la foi, 
Ne porterai plus ma croix, 
N'irai plus sur mon bûcher de bois. 
Mélin, Malaga, Pérou. 
Peu importe où, 
La corde au cou, 
Une fois dans le trou, 
Plus rien ne sera flou. 
Quand tu fais le mort, 
T'es trop fort. 
Pour ton anniversaire, 
Je t'offrirais bien un parterre d'asters 
Ou la promesse de ne plus être épistolaire. 
J'en aurai fini de mon calvaire 
Et de mon chemin de croix. 
C'est le plus beau cadeau que je puisse offrir 
A quelqu'un qui ne me fait plus rire et sourire. 
Je ne serai plus irrévérencieuse 
Poussée par une vaine rage, 
Encline aux dérapages. 
Tu peux m'applaudir des deux mains 
Pour avoir été ridicule. 
Mais avec le recul, 
Je pense désormais à tout ce que depuis des mois j'accumule. 
Sans cesse sur un tremplin 
Ou une mauvaise bascule. 
Un jour, j'ai pas pris le train. 
Et pourtant je reviens de loin. 
J'ai vécu des états 
Inconnus jusque là. 
Je ne pense pas que j'ai perdu mon temps. 
Malheureusement, je t'ai fait perdre le tien. 
Je vais aller faire un tour du côté des Humains. 
Je les vois qui me tendent la main. 
 
Silence, 
Je crée, 
Je crie, 
J'écris. 
Silence, 
Je tourne les mots 
Dans tous les sens 
Quand tu me tournes le dos. 
 
Parlant à mon adversaire 
A qui j'ai voulu plaire. 
Scribouillant un tome 
Pour un ami devenu fantôme, 
Compose en prose 
Pour une morte rose. 
Comment faire mon deuil 
D'un certain aïeul, 
Pas encore dans le cercueil, 
Qui n'a pas pris la peine un soir 
De me dire au revoir 
Mais m'a rangée dans un tiroir ? 

MA

Merry Anne
 

Publié dans glanés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article