Poème : "Éros et Aphrodite"

Publié le par M. A. / M. G.

 

ÉROS ET APHRODITE

Tu m'invites ?
Je voulais faire un pas de danse 
Sur une symphonie lente 
Mais tu m'as renversée 
Pour un voyage de transe. 
Les grandes idées me sont venues.
Tes mains se sont promenées sur moi.
Mes frissons faisaient écho dans ta peau, 
Crescendo fièvre d'Eros et d'Aphrodite.
Tu as donné le "la", 
Dans le début du concerto. 
C'était le parfait unisson
Mes mains s'y sont mises aussi 
Et nous avons tangué, tangué, tangué. 
Tu me dis pour me plaire : 
"Laisse-toi faire 
Et laisse-moi faire". 
Dans un silence charnel, 
Une intense douceur nous envahit. 
Tu t'emballes 
Je me déballe. 
Ta peau est douce, 
Douce à souhait. 
Tendresse, caresse, volupté. 
Transpire un parfum d'été 
Comme une vapeur enivrante 
Dans une rosée de plaisir. 
Je t'embrase et comme au contact d'un volcan, le glacier fond. 
Nos âmes se mêlent dans une brume de faiblesse, de paresse. 
Nuit de déraison, perte, abandon. 
Pour réaliser mes rêves 
Je dois me réveiller 
Parce que tu n'es pas ici. 
Et pourtant je désire assumer enfin mon corps de femme. 
Mon cœur, il tire par là, par là, par là. 
Invite-moi !

MA
 

Publié dans glanés

Commenter cet article