Atelier d’écriture sur le thème de Venise (1/2)

Publié le par M. P. / M. G. J. C.

Lourdes médiathèque le 24/10/2015 à 15 h.

La première consigne donnée était la suivante ;

Après avoir éparpillé sur une grande feuille et ce, de façon spontanée, quelques mots en rapport avec Venise, mots en italique ci-dessous, et après avoir choisi, au hasard ou non, une phrase proposée parmi une dizaine d’autres, phrase soulignée dans le texte, écrire ce que tout cela vous inspire en toute liberté.

   La nuit venait de tomber et la lumière des lampadaires se déformait dans l’eau sombre qui murmurait sa peine. Mon Roméo ne viendrait plus et la musique lointaine vient me bercer de son Rondo Veneziano allant s’éteindre sur le canal. Les ombres noires des pieux dans l’eau réveillent les fantômes endormis à la frontière du crépuscule qui revêt son masque de loupLes moustiques s’agitent au fil de l’eau dans un bal mêlant la tarentelle au son des cloches vénitiennes, réveillant la Juliette qui sommeille en moi, penchée sur mon balcon, regardant la foule en liesse s’évaporer vers un ailleurs que je ne connais pas.   M.P

Il n’y a pas de gondoles en ce moment. Elles se sont envolées pendant le balJuliette n’a pas trouvé son Roméo, elle n’a pas dansé la tarentelle alors qu’elle attendait cela depuis longtemps. Certes des cavaliers se sont fait connaitre, mais elle est restée muette. Ce fut le pont des soupirs, le mur des lamentations, la nuit. Finis les rêves ! Sur les pierres de Murano, le froid se  fait sentir ; elle est dé-guisée en é-plorée, en lapin, puisque Roméo lui en a posé un. La fête est gâchée. Venise prend des airs de masque piétiné, de robe froissée, de veste retournée, de tricorne écrasé.

Adieu Roméo ! Adieu Venise ! « Bonjour tristesse ! » comme disait une certaine Françoise S. MG

 

Publié dans culturels

Commenter cet article