Roman : "Demain, fera-t-il beau ?" (18)

Publié le par M. P.

Roman :
"Demain, fera-t-il beau ?"
                                                        
                                                       Martine POUTOU
 
18
Yanou adorait les livres qu’il dévorait. La rêverie ou la lecture de romans remplissaient ses heures adolescentes. Ses parents s’inquiétaient cependant de le voir si solitaire à un âge où les autres aiment sortir en bande pour faire la fête et prendre du bon temps.
Il lui arrivait parfois de recevoir des amis à la maison mais il n’aimait pas aller chez les autres. Ses parents pensaient que c’était sa façon à lui de passer ce cap délicat qui vous conduit de l’enfance vers l’âge adulte. L’adolescence, période souvent compliquée qui laisse les parents désarmés et parfois dans l’incompréhension.
Par la suite, les choses s’étaient améliorées, lorsque son cousin, Dorian, quitta Miami pour venir vivre en France, chez ses grands-parents, loin du vacarme d’une vie, dont les fréquentations douteuses, avaient quelque peu  inquiétées et déstabilisées ses parents.
L’été 2014, Dorian était venu s’installer à Adé. Les cousins avaient occupé l’étage de la maison alors même qu’Elsa et Tédéric s’étaient installés au rez-de-chaussée. Ces deux-là s’entendaient à merveille. Ils avaient une telle complicité qu’ils ne savaient plus vivre l’un sans l’autre. A 19 ans, Yanou semblait plus ouvert et plus épanoui depuis l’arrivée de ce sympathique cousin.
Leur différence d’âge ne gâchait en rien cette entente parfaite.
Dorian venait de fêter ses 25 ans. Il aspirait désormais à une vie plus calme et plus sérieuse que ce qu’il avait connu jusque là.
Il aimait ce village et ses environs. Le contact avec la nature donnait enfin du sens à sa vie. La beauté de ces lieux avait un effet purifiant tout comme l’air pur venu de la montagne.
Dorian et Yanou avaient les mêmes goûts et les mêmes besoins. Déjà, physiquement, on eut dit deux frères bien que Yanou ait les traits plus fins que son cousin.
Puis, à la rentrée de septembre, Yanou ayant repris le chemin de la fac, Dorian était retourné vivre chez ses grands-parents à Lourdes.
Mais, depuis peu, ce dernier avait rencontré l’amour de sa vie, la jeune Candice, qui occupait la majorité de son temps libre. Yanou en avait un léger pincement au cœur à chaque fois qu’il évoquait ce fait, tant son attachement à son cousin était fort.
Malgré cela, il le voyait rayonnant et comblé et son amie Candice, qu’il connaissait bien et qu’il appréciait beaucoup, méritait cet amour nouveau.
Yanou, quant à lui, était peu attiré par la gente féminine, non pas qu’il préféra les hommes, mais il pensait que ses exigences étaient au-dessus de la réalité.
Parfois, il succombait à leur charme, mais pour un soir seulement.
 
(A SUIVRE)

Publié dans culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article