La nuit de la chauve-souris

Publié le par J. C.

 
La nuit de la chauve-souris
 
          Dans le cadre de ses animations estivales, le Parc National des Pyrénées, proposait, ce dernier samedi du mois d’août 2016, à Cauterets, « la nuit européenne de la chauve-souris ».
          C’est donc, à la fin de l’après-midi de cette belle et chaude journée qu’un bon groupe d’enfants et d’adultes (autant, semble-t-il, d’autochtones que de curistes ou touristes) s’est retrouvé à la Maison du Parc à l’heure annoncée et fut accueilli par deux gardes du parc, Marc et Éric, accompagnés eux-mêmes par une jeune stagiaire, musicienne et chanteuse à ses heures et qui se chargea, en prélude comme en clôture, d’ajouter une partie musicale et inattendue à cette soirée.
          En guise de mise en train assez originale, chaque participant fut invité à dessiner sur une feuille une chauve souris telle qu’il la voyait pour l’instant, l’imaginait. Puis, dans la bonne humeur qui caractérise fort bien Marc, celui-ci analysa et interpréta positivement chacun des dessins pour réussir à dégager petit à petit quelques caractéristiques  de ces Chiroptères.
          Ensuite, à partir d’un diaporama, très riche par certaines photos aussi belles que rares, la conférence, fort intéressante grâce à toutes les explications apportées et les nombreuses anecdotes locales racontées, termina cette première partie à la satisfaction générale. En effet, pour tous les éléments du groupe, ce mammifère était devenu bien moins mystérieux !
          Le temps d’un petit rafraîchissement assez bienvenu, et le groupe se reconstitua pour, ensemble, monter tranquillement vers un ancien bâtiment thermal « PAUZE » qui a été  maintenant laissé à la disposition d’une grande colonie de chauves-souris (près de 800).
          En passant devant le monumental et actuel bâtiment des thermes « CESAR », un peu d’histoire de Cauterets fut évoqué avec assez d’humour pour que les jeunes en particulier en retiennent l’essentiel. Comment arriver à citer toutes les grandes personnalités qui, dès le début du 19ème siècle, passèrent par cette ville d’eaux et les Pyrénées ?
          Tout garde du parc est (c’est d’ailleurs souhaitable) passionné de nature et cherche à transmettre ses connaissances sur l’environnement ; ainsi en grimpant à travers la forêt, Marc fit découvrir, aux uns et aux autres, les différentes essences des arbres à partir de leurs feuilles. Notre planète n’est-elle pas en danger ? Il serait temps d’en prendre, tous, vraiment conscience !
          Quelques lacets de plus et nous voilà arrivés !
          Le « bal » de toutes ces reines d’un soir ne commençant qu’à l’entrée de la nuit, comme prévu, chacun s’installe à son aise pour pique-niquer mais en toute fraternité... puisque, à la bonne franquette, des victuailles ou verres de vin s’échangent...
          Dès la tombée du jour, les premières, les plus téméraires sans doute, approchent de la sortie, montrent leur bout du nez avant de virevolter... Petit à petit, elles sont de plus en plus nombreuses à quitter leur abri...  Bientôt c’est un vrai spectacle qui, plus tombe la nuit, plus est grandiose ! Moment favorable et choisi par Éric pour faire, lui, équipé, entendre les ultrasons qui leur permet de se diriger.
          La fin de cette soirée inoubliable se termine en musique, chansons, histoires drôles... et il ne reste qu’à redescendre en ville soit avec sa frontale, soit avec sa lampe de poche... Bravo !
                                                                                                 

Publié dans sportifs

Commenter cet article