ADE / Toulicou : Quai de transfert (suite 3)

Publié le par J. C.

 

 

 

  Article précédent :      ADE / Toulicou : Quai de transfert (suite 2)

 

 

ADE : Zone de TOULICOU


 

 5) 5) Quelques remarques générales à propos de cette construction.

 

OK, c’est le Syndicat départemental qui a en charge la gestion des déchets. C’est donc lui qui a opté pour la réalisation de ce nouveau quai de transfert sur la zone du Toulicou. Avec, tout de même, l’accord des responsables de la CCPL (vente des terrains, permis de construire).

OK, il fallait trouver un lieu où le construire. Lieu assez central et facile d’accès.

OK, pourquoi pas sur cette zone de Toulicou…

 

ZAC-Magazine-2.jpg

Mais pourquoi cette implantation en quasi catimini ?

Comme si cela n’allait pas se voir, se savoir !

Au jour d’aujourd’hui, l’information des populations devrait être, même localement, une impérative constante des politiques.

Comment, sans explications, indispensables, objectifs, explicités, conséquences, maîtrisées, les citoyens, les riverains ne se poseraient-ils pas un tas de questions et d’abord, en premier lieu, sur la signification de ce silence assourdissant ?

Nous exagérons… sans doute ! La preuve ?

Sur le dernier bulletin d’informations de la CCPl, distribué il y a quelques semaines, plusieurs pages (quatre) sont consacrées justement à la ZAC du Toulicou. Très bien. Or, pas un mot ne précise la construction de ce quai de transfert ! Logique ? Sans doute puisque c’est le Syndicat le maître d’œuvre !

Tout le monde ne se satisfait pas de cette logique. A juste titre !

 Couverture-MAGAZINE-CCPL.jpg

 

ZAC-Magazine-1.jpg

 

 

1)    6) Et sur le plan départemental….

 

Dans le même esprit, la presse locale a relaté l’ « énorme » manifestation qui a réuni, samedi dernier à Tarbes, de nombreux habitants « des Côteaux » pour protester contre la future décharge de déchets ménagers. Il est envisagé par le SMTD –Syndicat Mixte de Traitement des déchets- de l’implanter sur un territoire compris entre Barbazan-Dessus et Lannemezan.  

Cette manifestation avait pour but « de dénoncer la méthodologie retenue par le SMTD ».

 

(FIN (provisoire ?))

 

 


Publié dans locaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article