Les Pipelettes (27)

Publié le par B. B. / J. S.

 

Article précédent : Les Pipelettes (26)

 

BRICOLAGE MAISON (27)

Arlette : Bon, alors tu m’écoutes bien et tu suis à la lettre ce que je te dis.

Claudine : Tu es sûre de toi, au moins ? Je ne refais pas la déco de ma chambre tous les jours.

Arlette : Mais oui, j’ai bien noté toutes les explications qu’ils ont donné à la télé et ça n’a pas l’air si compliqué que ça. Tu vas faire une belle économie de main d’œuvre.

Claudine : Puisque tu le dis.

Arlette : La table à tapisser est installée, bon maintenant, il faut préparer la colle. Tu remues bien l’eau et tu y incorpores petit à petit la poudre.

Claudine : C’est pire qu’une recette de gâteau ton truc.

Arlette : Oui, mais c’est comme ça qu’il faut procéder. Remue plus vite, sinon ça va faire des grumeaux. En plus par sécurité, j’ai pris de la colle super forte et à prise rapide.

Claudine : Tu en connais un rayon dis donc. 

Arlette : Maintenant tu coupes des lés de 2,50 m, tu encolles largement, tu rabats et tu laisses bien le papier peint s’imprégner. Plus on laisse imprégner, mieux c’est.

Claudine : Qu’est ce que je suis douée, moi. On dirait que j’ai fait ça toute ma vie.

Arlette : Tu vois, je te l’avais dit. Il suffit de suivre pas à pas toutes les étapes. En plus, en encollant tout d’avance, on va gagner du temps.

Claudine : Bon, j’applique sur le mur en partant du haut,  je déplie doucement mon papier et je maroufle, je maroufle à fond. Tu vois, j’emploie déjà le langage technique.

Arlette : Oui, mais vas y doucement, là, tu arraches tout. Tu salopes le travail. Voyons avec un autre lé.

Claudine : Ca y est, mais attends un peu, tu me stresses. Je n’arrive pas à séparer le papier peint encollé, et tout se déchire. Tu es sûre d’avoir choisi la bonne colle et bien tout suivit à la télé ?

Arlette : Ah, zut alors, c’est sur le mur qu’on devait mettre la colle. C’est du papier peint déjà préencollé, et en plus tu as insisté pour préparer tous les rouleaux d’avance. Pas moyen de rattraper ton erreur, ils sont tous bons à jeter.

Claudine : Mon erreur ? Alors là, « la technicienne » tu fais fort. J’ai suivi tes directives « à la lettre » comme tu m’as dit et en plus tu es de mauvaise foi. Tu parles d’une économie, 230 € de foutu en l’air. Toi et tes plans foireux, on en reparlera… !

Arlette : Et moi qui fais tout pour t’aider à faire des économies. Tu n’as qu’à te débrouiller toute seule désormais. Quelle ingrate tu fais… ! 

 

Photo les pipelettes-copie-1


Publié dans locaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article