Monsieur Ronchon est-il Exquis Mots ?

Publié le par M. G.

 

Article précédent :     Monsieur Ronchon et l'atelier Loisirs créatifs

 

Monsieur Ronchon et Amédée se rejoignent au stop (toujours dangereux…) de la RN21 à Adé. Monsieur Ronchon arbore la tête des mauvais jours, un peu comme les pirates arborent leur pavillon noir.

Amédée :

- « Alors, l’ami maussade, comment ça va ?

- Bonjour, jeune pousse, ça pourrait aller mieux, c’est sûr… Ne serait-ce que si ce maudit stop était transformé, une bonne fois pour toutes,  en rond-point. Quelle plaie de voir ça ! Un jour, ça finira mal, avec ces multiples croisements d’automobiles.

- Pour une fois, je ne peux pas vous donner tort, très cher ! Des riverains ont tenté par le passé, de résoudre ce vif problème en faisant signer une pétition. Mais, hélas, pas de signe positif de la part des pouvoirs publics. Un jour, avec le nouveau Président du Conseil Général, peut-être… Mais, dites-moi, quelle nouvelle avez-vous à me raconter, cette semaine ?

- La troupe de théâtre des Exquis Mots a perdu son leader ; tout est donc fini à l’heure où je vous parle. Quelle catastrophe ! Le metteur en scène a déposé son tablier, dans une annonce faite récemment.

- Ca m’étonnerait que la troupe s’arrête en si bon chemin ; elle est dans une spirale évolutive. L’attelage est sur de bons rails. C’est vrai que le meneur stoppe son chemin, mais il a bien pris soin de léguer son héritage en de bonnes mains.

- Mais pourquoi s’arrête t-il donc, en si bon chemin ? C’est inexplicable rationnellement :

·         la compagnie a débuté au printemps 2007,

·          elle a joué une quarantaine de fois sur les planches de 3 départements,

·          elle a « usé » 2 pièces de théâtre : « Imper et passe », et « Ciel mon maire ! »

·         elle possède un décor, du super matériel de son, fourni par la commune, une douzaine de comédiens, des techniciens bénévoles.

·          une 3ème pièce en cours, écrite par 2 membres de la troupe.

-       Mado m’a dit qu’il a besoin de faire un break. Il doit se régénérer, retrouver une  stabilité familiale. La programmation des répétitions hebdomadaires, la mise en scène (bande-son, costumes, placement, gestuelle, jeu, voix…), le réglage des petites tensions, qu’on retrouve dans toute communauté, finissent par peser…Vous ne pouvez pas comprendre, Monsieur Ronchon. Il va en profiter pour écrire et lire.

-       Amédée, tu ne m’empêcheras pas de penser qu’il a chopé la grosse tête, ce Marc,  en se prenant pour une Nouvelle Star. D’ailleurs, dans ce milieu, ils ont tous les chevilles qui enflent et se prennent vite pour Fabrice Lucchini ou Arielle Dombasle. Ils rêvent, avec des idées toujours plus originales les unes que les autres et réinventent le monde à chaque seconde. En plus, ce sont des révolutionnaires en puissance, c’est évident ! Y a qu’à voir les intermittents du spectacle et leur grève en Avignon, en plein festival. Qu’ils s’en aillent tous !

-       Alors, vous voulez qu’on le mettre au pilori ? Comme Ceausescu ou Saddam Hussein ?

-       Ecoute, Amédée, comment veux-tu que la troupe s’en remette, puisque c’est lui qui l’a montée ? Il reste seulement 2 hommes pour 10 femmes. Brigitte, un des auteurs,  m’a dit que dans la nouvelle pièce, il y a 3 rôles masculins. C’est fichu.

-       Et bien, justement, Bernard de la région paloise est venu rejoindre le groupe. C’est un jeune retraité, plein d’entrain, motivé, qui a décidé de s’investir dans le théâtre.

-       Ok, mais qui dirige la troupe, alors ?

-       C’est Jeanne, épaulée par quelques anciens. Elle avait déjà fait office d’adjoint à quelques reprises.

-       Et tu crois que ça marchera ?

-       Y a pas de raisons…

-       Quel scandale ! Alors que cette aventure prenait du corps, qu’elle permettait de rayonner, théâtralement parlant, dans les salles avoisinantes, en n’hésitant pas à franchir les frontières du département.

-       Encore une fois, Monsieur Ronchon, je vous dis que les Exquis Mots sont toujours là, et bien là. Regardez aujourd’hui tous les groupes musicaux des années 70 qui se reconstruisent pour reprendre la route du succès. Pour ce qui concerne Marc et ses chevilles, il est toujours le coprésident de l’association avec Jeannot. Il envisage même de reprendre du service en septembre 2012, mais ça, c’est une autre histoire…

-       Moi, ça me déprime, je suis désolé. Ils n’ont même pas de local communal de stockage pour le décor, pas de vraie salle de théâtre avec des fauteuils ou des rideaux, pas de camion pour transporter le décor. Comment veux-tu que ça aille ? Pour une fois qu’on avait, au village, une belle aventure sur les planches, avec un public local demandeur …

-       Ils ont joué leur Dernière, le 7 mai, à Ossun, si vous les avez vus.

-       Mais, s’ils ne jouent plus, il n’y aura plus de recette, donc rien pour assurer les cours des petits Exquis Mots, l’atelier théâtre qui a vu le jour, il y a déjà 3 ans.

-       Non, je crois que la trésorerie est saine, les demandes de subventions sont correctement exprimées et obtenues. Les adhérents sont de plus en plus nombreux avec une carte de membre à 20 euros.

-       A propos des Petits Exquis Mots… Le théâtre, c’est pas simple pour un enfant. Déjà que pour un adulte… Et puis, avec l’école, ça ne doit pas faire bon ménage. Il faut pouvoir concilier les devoirs à la maison, et le texte de la pièce à apprendre.

-       Détrompez-vous, l’enfant possède une spontanéité et un naturel liés à son jeune âge. Il se fond parfaitement dans son personnage. La mémoire, il en use parfaitement. L’animateur prend ses précautions en choisissant le texte en début d’année. Pour ce qui est de l’école, le fait de pratiquer le théâtre lui donne des outils pour bien s’exprimer à l’oral, vaincre sa timidité et se valoriser autrement que par les matières habituelles. On a vu des enfants, ayant des difficultés à l’école, s’épanouir totalement sur les planches et révéler des facettes de leur personnalité que nous ne soupçonnions pas.

-       Ah ! C’est pour ça que je n’ai pas réussi à l’école moi-même. Je comprends mieux maintenant. Tu crois que je pourrais m’inscrire en débutant ?...


 

Publié dans quotidiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article