Regards philosophiques (55)

Publié le par G-L. P. / J. C.

 

Article précédent : Regards philosophiques (54)

 

 Thème :    « La communication est-elle possible ? »

6

 

 Débat (suite) :           

 

  A la fois, on est saturé de communication, et j’ai quand même l’impression qu’il y a d’énormes et de pesantes solitudes. C’est parfois le cas de personnes âgées, qui n’ont pas accès aux nouveaux moyens de communication ; elles sont oubliées avec le risque de désocialisation ; elles ont besoin de communiquer, même si c’est pour parler de la pluie et du beau temps, rencontrer son voisin, bavarder un peu.

 

  On a évoqué l’écriture comme mode de communication, de même qu’on a évoqué ce besoin essentiel que nous avons de communiquer ; ainsi, parfois, devant l’impossibilité de communiquer son ressenti, il y a cet exutoire qu’est le journal intime.

Une personne qui travaillait dans la « comm » écrivait : « Quand j’étais de bonne humeur, je comparais mon activité professionnelle à celle d’un embaumeur. On me confiait un monceau de mensonges décomposés qu’il s’agissait de rendre présentables. Au terme d’un douloureux patchwork, d’approximations, de contre-vérités et de phrases absolument dépourvues de sens. Le grand art consistait à préserver l’apparence de la réalité, tout en la vidant de son contenu, pour la bourrer de foi ; ce qui exigeait à la fois une technique de boucher et d’un toucher de maquilleur. A force de pratiquer, j’étais parvenue à une forme d’excellence, de sincérité, d’élégance vulgaire ». (Marie Desplechin. Sans moi, roman, Edition de l’Olivier, 1998)

 

  Conclusion [par quelqu’un qui n’a pas résisté au jeu de mots final] : A la question : « La communication est-elle possible ? », je réponds : Oui, bien sûr, mais sous réserve qu’on respecte les règles ; ce qui nous renvoie à l’étymologie « commun », mise en commun ; si on enlève cela, dans communiquer, il ne nous reste que « niquer » ! [Rires]

 

 

 

 (Fin de ce thème)

 

Avec l'aimable autorisation des animateurs, 

extraits de restitution d'un débat du café-philo

http://cafephilo.over-blog.net/

avec lequel je garde un lien privilégié

en tant qu'un des artisans de sa création.


 


Publié dans culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article